EN FR NL
120415-plead

Marc VDS s’impose sous la pluie à Monza!

Published: 15 Apr 2012

Le Marc VDS Racing Team a remporté une première victoire sensationnelle à l’occasion de la première manche des Blancpain Endurance Series, ce dimanche à Monza. La BMW Z4 GT3 pilotée par Markus Palttala, Bas Leinders et Maxime Martin s’est jouée des pluies torentielles pour s’imposer après être pourtant partie depuis la 18e place sur la grille. Une victoire complétée par la 7e place en catégorie Pro conquise par la voiture n°4 – un résultat d’équipe fantastique !

La course commença de façon frustrante pour les deux voitures. Après une qualification décevante à l’issue de laquelle la voiture n°3 s’était installée en 18e position sur la grille, et la n°4 en… 52e position seulement, les pilotes chargés de prendre le départ (Palttala sur la 3 et Henri Moser sur la 4) mirent un certain temps à remonter le peloton.

La course avait été lancée derrière la safety car en raison des conditions dantesques dans lesquelles était plongé le circuit de Monza. Et ce n’est qu’après 40 minutes que la meute fut enfin lâchée. Au drapeau vert, les pilotes purent enfin s’employer à gagner des places. Palttala remonta six places pour se retrouver 12e, alors que Moser passa la bagatelle de 24 voitures en 20 minutes à peine pour se retrouver ainsi en 28e position !

Les deux ravitaillements se déroulèrent sans faille, et permirent aux Belges Leinders (n°3) et Longin (n°4) de remonter rapidement en piste. Leinders profita très vite de ces conditions  difficiles pour remonter plusieurs adversaires et se retrouver même un moment quatrième avant de se stabiliser en huitième position au moment du dernier ravitaillement.

Martin s’élança pour le dernier relais et devint très vite le pilote le plus rapide en piste. S’il profita également du ravitaillement de certains concurrents pour encore gagner des places, il subtilisa la tête de la course à une Porsche au prix d’un superbe freinage à la première chicane. Dès ce moment, il prit ses distances pour franchir en vainqueur le drapeau à damier avec un avantage de 17.574s.

Au terme d’un relais très consistant, Longin ramena de son côté la voiture n°4 en 18e position au moment où Mike Hezemans en prit les commandes. Hezemans s’employa à son tour à remonter plusieurs adversaires pour finalement se classer septième de la classe Pro. En tout, la voiture aura gagné 41 places en course !

Ce résultat est évidemment un excellent départ, tant pour le championnat des pilotes que celui des constructeurs. L’équipe est d’ores et déjà impatiente d’aborder la prochaine manche qui se déroulera le 3 juin à Silverstone.

Bas Leinders: Voiture n°3
“Ce résultat est fantastique et, il faut bien le dire, un rien inattendu : la BMW ne s’annonçait pas comme la plus rapide à Monza. Mais la pluie s’est présentée comme un cadeau de dieu, et le team a fait un boulot fantastique pour tirer avantage de cette situation. La stratégie, la  préparation, et le travail au stand ont été parfaits. Il n’y a pas eu la moindre erreur – les pitstops étaient même incroyables ! Les pilotes de la voiture n°4 ont également fait du beau travail. Ils ont décroché un super résultat après une qualification difficile. L’équipe a fait un boulot extra et nos 1ère et 7e places nous permettent d’entamer le championnat de façon idéale. Je dois dire un tout tout grand merci à Marc van der Straten et à tous les membres de l’équipe – cette victoire est méritée après un hiver difficile.”

Maxime Martin: Voiture n°3
“C’est fantastique pour le team. On a travaillé tellement dur pendant l’hiver, et voilà que cette victoire vient récompenser nos efforts. L’équipe a fait un boulot irréprochable – je ne trouve pas les mots pour les féliciter. Les pitstops étaient superbes, et cela m’a donné l’occasion de piloter une voiture parfaite dans ces conditions. S’il n’avait pas plu, je pense que nous aurions eu beaucoup plus de mal à nous distinguer, mais je suis heureux de l’avoir fait ! Juste un peu surpris… Je savais que s’il pleuvait, nous aurions la chance de signer un beau résultat. Ma prévision a été plus que confirmée… Je suis vraiment très très heureux!”

Henri Moser: Voiture n°4
“C’était tellement frustrant d’être aussi longtemps derrière la voiture de sécurité. Je savais que nous avions surtout besoin de temps pour remonter le peloton à l’arrière duquel nous nous trouvions pour le départ. Mais bien sûr, derrière la safety car, il est interdit de dépasser! La voiture était bonne tout au long du relais, ce qui m’a permis de me concentrer sur mon pilotage et sur mes dépassements! La piste était vraiment très très glissante, et s’était un challenge permanent de prendre la trajectoire mouillée pur aller vite. J’ai évité les contacts tout en remontant des concurrents, ce qui n’est évidemment pas facile quand il y a autant de projections d’eau, et une visibilité très réduite en conséquence. Mais je pense que je m’en suis bien sorti dans ces conditions. La piste était moins mouillée à la fin de mon relais qu’au début, c’est dire si elle était vraiment inondée au début! ”